Aller directement au menu principal Aller directement au contenu principal Aller au pied de page

Hommage

Vol. 1 No 1 (2022): Racisme en procès

Charles W. Mills et l’épistémologie de l’ignorance

Soumis
29 novembre 2022
Publiée
2022-11-29

Résumé

Charles W. Mills et l’épistémologie de l’ignorance

 

Références

  1. Baldwin, James. 1984. « On Being “White” ... And Other Lies ». Essence 14 (12) : 90-92.
  2. Bessone, Magali. 2020. « “Ignorance blanche”, clairvoyance noire ? W. E. B. Du Bois et la justice épistémique ». Raisons politiques 78 (2) : 15-28.
  3. Bracke, Sarah, María Puig de la Bellacasa et Isabelle Clair. 2013. « Le féminisme du positionnement. Héritages et perspectives contemporaines ». Cahiers du Genre 54 (1) : 45-66.
  4. Collins, Patricia H., 1990. Black Feminist Thought : Knowledge, Consciousness, and the Politics of Empowerment. New York : Routledge.
  5. Flores Espínola, Artemisa. 2012. « Subjectivité et connais- sance : réflexions sur les épistémologies du “point de vue” ». Cahiers du Genre 53 (2) : 99-120.
  6. Harding, Sandra. 1991. Whose Science? Whose Knowledge? : Thinking from Women’s Lives. Ithaca : Cornell University Press.
  7. Harding, Sandra. 2004. The Feminist Standpoint Theory Reader : Intellectual and Political Controversies. New York : Routledge.
  8. hooks, bell. 2017. De la marge au centre. Théorie féministe. Paris : Cambourakis.
  9. Martin-Breteau, Nicolas. 2022. « William Edward Burghardt Du Bois, “Les âmes du peuple blanc” et la critique de la suprématie blanche ». Actes de la recherche en sciences sociales 242 (2) : 46-57.
  10. Mills, Charles W. 1997. The Racial Contract. Ithaca : Cornell University Press.
  11. Mills, Charles W. 2007. « White Ignorance ». In Race and Epistemologies of Ignorance, dirigé par Shannon Sullivan et Nancy Tuana, 11-38. Albany, NY : State University of New York Press.
  12. Morrison, Toni. 1993. Playing in the dark. Blancheur et imagination littéraire. Paris : Christian Bourgeois éditeur.